Vegan…par ci vegan par là… vous avez peut être l’impression d’entendre de plus en plus ce mot vous chatouiller les oreilles. Mais de quoi s’agit il au juste?! Parce que non être vegan ce n’est pas détruire des boucheries et des poissonneries. Etre vegan ce n’est pas tomber dans cette violence qui ne résout rien, alors en attendant nous espérons que vous même n’êtes pas tombés dans le cliché que les médias voudraient vous faire valoir comme vérité.
Ce courant qui connaît un petit engouement depuis quelques temps est un mouvement bannissant toutes substances provenant du règne animal. Vous comprendrez qu’il y a certes viande et poisson mais aussi le lait,les œufs, les produits de la ruche, le cuir, la fourrure, la soie, la laine.
Qu’en est il des produits cosmétiques? Beaucoup de produits de beauté contiennent de la cire d’abeille, du miel, du lait , des protéines de soie … alors les produits dits vegan sont ceux complètement exempts de toutes substances dérivées de l’animal. Nous sommes alors en droit de nous interroger sur l’origine des substances utilisées en remplacement, et donc si le produit reste aussi naturel qu’il aurait été sans le label vegan.
C’est ce que nous tenterons d’éclaircir en définissant exactement ce qu’est un produit vegan. Quelle est la situation actuelle concernant les tests sur animaux. Et pour éclaircir la jungle obscur dans cette profusion d’appellations et labels nous expliquerons la différence entre cosmétique vegan, bio et Cruelty Free.

  • Quelle est la définition d’un produit vegan?
  • Le « veganisme » exclut toutes substances, éléments ou matières issues de l’animal. C’est pourquoi souvent à qui l’on dit « vegan » pense régime alimentaire mais cela va bien au delà . L’exclusion de tout ingrédient animal s’applique à tout ! Alimentation, habitat, matériaux, textile, accessoires, produits d’hygiène et …cosmétiques ! Ce sont ces derniers qui nous intéressent et pour « mériter » le qualificatif vegan le produit cosmétique doit absolument bannir la moindre trace d’un élément issu de l’animal. Le contenant et surtout le contenu. Or certes nous ne trouverons (jamais bien heureusement !) des morceaux de steak de bœuf dans nos crèmes de jour néanmoins d’autres particules telles que la cire d’abeille, le miel, la kératine, les protéines de soie…sont souvent présentes et ce même dans tous produits y compris les produits bio et naturels. La cire d’abeille est naturelle , elle peut être issue d’un cheptel élevé en agriculture biologique, somme toute ce n’est pas vegan! Mais c’est naturel!
    Ce mode de vie « veganisme » est un courant presque « spirituel » et politique qui vient en opposition à toute exploitation animale (même si l’animal n’est pas abattu. )
    Une personne vegan ne s’enveloppera jamais dans un gros pull en laine pour se réchauffer ! Un feu de cheminée oui…un manteau en cuir non!

    Alors puisque vous en savez déjà un peu plus voici plus spécifiquement les ingrédients qui ne rentreraient pas dans un mode de vie vegan et que vous pourriez trouver dans vos cosmétiques.
    Tous les produits de la ruche . Beaucoup de baume à lèvres, de cire pour les cheveux, de sérum…en contiennent ( cera alba /beeswax)
    Le lait…beaucoup de produits naturels plébiscitent les laits de juments, d’ânesse ou encore de chamelle.
    Le carmin (CI 7540) issu de là cochenille, insecte de couleur rouge qui une fois morte sert de colorant et ce notamment dans le maquillage. (Attention aussi pour les végétariens elle est très utilisée dans l’industrie agroalimentaire)
    La lanoline qui est une graisse issue de la laine de mouton . Aux propriétés émollientes elle est fortement employée dans les crèmes hydratantes et les baumes.
    Le collagène, la kératine ainsi que la glycérine sont issus de protéines animales mais peuvent aussi être d’origines végétales … alors là ça ce complique! Sauf si votre produit est labellisé vegan cela garantira que si présence de ces protéines elles seront d’origine végétale.

  • Qu’en est il des tests sur animaux?
  • Évidemment un produit vegan ne sera jamais testé sur un animal. Et tout autre produit d’ailleurs non plus puisque l’Union Européenne l’interdit. Néanmoins certaines substances d’un produits le peuvent! Oui c’est vrai ça devient ambiguë !
    Depuis 2013 les tests sur animaux concernant les cosmétiques sont interdits ainsi que la vente de produits cosmétiques susceptibles d’avoir fait l’objet de ces tests.
    Mais le doute se pose toujours pour les produits importés hors UE. Que penser par exemple d’un produit de beauté issu du commencé chinois?! Aucune transparence et le doute est plus que légitime car dans bon nombre de pays exportateurs aucune lois n’interdit l’exploitation animale et les tests qui vont de paire.
    De plus le fait même que certaines substances puissent être testées sur les animaux est complètement absurde et révoltant. Cela se passe en France encore à ce jour. La PETA ( Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux) révèle que chaque année plus de 2,2 millions d’animaux subiraient les traitements de laboratoires pharmaceutiques et cosmétiques ! Plus de 250 marques (dernière étude de 2016) auraient recours à ces pratiques. Pratiques barbares ou par exemples on pulvérise les ingrédients chimiques des produits dans les yeux de petits lapins pour en vérifier la nocivité et donc le danger relatif pour l’homme ! Et oui 2018 …nous en sommes encore là messieurs dames!
    Enfin une lueur d’espoir dans tout cela. Certes les tests sur animaux sont punis en Union Européenne mais enfin d’autres pays devraient adopté la même loi. ( l’Inde, l’Israël, la Norvège ,États -Unis et la Chine où les tests sont interdits pour les produits qu’elle fabrique sur son sol depuis juin 2014)
    Gardons espoir et foi à l’avancée des consciences et les lois qui en découlent car il semblerait que malgré certaines zones encore obscures nous marchions tout de même vers une notable victoire … en attendant l’arrêt des tests et autres maltraitances animales unanimes et mondial!

  • Cosmétique vegan, bio,Cruelty Free : quelles différences ?
  • Ces trois termes méritent d’être éclaircis car somme toute différents.
    Vegan ne signifie pas bio et le contraire est juste aussi !
    Un produit bio signifie que ces composants sont issus de l’agriculture biologique mais cela n’exclut pas la présence de matières issues de l’animal. Tenez pour exemple la cire d’abeille. Celle ci peut être le fruit d’un apiculteur travaillant en agriculture biologique cependant cela reste une substance animale donc non vegan. Rajoutons tout de même que la quasi généralité d’un produit AB sera non testé sur animaux.
    Un produit vegan se veut être par définition Cruelty-free (expression signifiant qu’il n’y a aucune cruauté animale derrière le produit) . Cependant l’inverse n’est pas forcément automatique. Car un produit Cruelty free bannit toute cruauté face à l’animal mais n’interdit pas la présence d’ingrédient issu de l’animal. (Exemple le lait . Traire une vache n’est pas cruel !).

    Comment s’y retrouver dans cette jungle?! Lire les étiquettes et être vigilants à la présence de certains labels.
    Les labels « one voice , Cruelty-free ou encore vegan & Cruelty Free » garantissent que les produits ne sont pas testés sur animaux.
    Malgré tout il existent des marques éthiques et non labellisées mais qui pourtant sont tout à fait en règle avec tout cela.
    Enfin si les tests sur animaux sont bannis les produits ne sont pas pour autant exemptés d’être certifié conformes et sans danger. Pour cela en laboratoire la peau humaine (ou cornée ou autres) est reconstituée « in vitro » et servira à tester d’éventuelles réactions futures sur les utilisateurs.

    Pour finir encore un pas de plus dans l’avancée du débat que nous vous confions… sachez que les députés de la commission de l’environnement du Parlement européen souhaitent qu’avant 2023 soit inscrit dans la loi l’interdiction de l’expérimentation animale dans les cosmétiques. Les choses avancent lentement mais nous tendons vers des pratiques enfin respectueuses!

    Vous y voilà… à la lecture de nos mots si vous êtes arrivés au terme de cet article c’est que désormais vous êtes totalement maîtres du sujet! Vous êtes capables d’être un explorateur averti dans la jungle des appellations et autres labels concernant tous ces nouveaux produits .
    Gardez en tête nos quelques explications et surtout soyez vigilants ! Lisez toujours les étiquettes afin de respecter vos idées et aspirations. Nous concernant c’est promis la transparence est notre ligne de conduite. Naturel, bio, respect, éthique et équitable …ainsi sont nos valeurs et être au plus près des vôtres donc de vous !

    Élodie Serré ( Art-therapeute , Olfacto /Aroma thérapeute)

    article précédent
    article suivant
    Copyright 2020