Le bruit des vagues vous berce l’âme, le sable chaud réchauffe chacune des parties de votre corps qui le frôle, la lumière du soleil vous réchauffe et vous donne à voir des scintillements de couleurs inégalables, votre coeur bat dans chaque partie de votre corps comme pour mieux le rendre vivant et recevoir pleinement ce moment présent qui s’offre à vous. Mais aussi et surtout que vous savez vous offrir à vous même.

Aaaah un cadre paradisiaque, un calme absolu, et une harmonie entre vous et cet espace temps. Ce scénario vous ferait il rêver? Serait ce cette image qui s’installe lorsque l’on évoque le thème de médiation de pleine conscience? Car qui, depuis quelques temps, n’a pas entendu perler de cette médiation qui semble faire tant de bien? Les stages, les cours, les ouvrages, les applications…tant et tant relate des bienfaits de cette pratique pourtant millénaire ; mais savez vous vraiment démêler le vrai du faux et surtout savoir très exactement ce qu’est cette méditation aussi appelée « mindfulness »?
Et si vous compreniez enfin précisément la nature et les objectifs de la médiation…Si vous appreniez enfin comment la pratiquer au quotidien…Alors ainsi peut être vous aussi deviendrez vous des plus convaincus, et assidus.
Pour se faire nous vous proposons un état des lieux de la questions et vous livrent les clefs en toute simplicité d’une pratique à vous faire vôtre.

Qu’est-ce que la mindfulness ?
Comment bien débuter la méditation de pleine conscience ?
Comment méditer à la maison et au travail ?

  • Qu’est-ce que la mindfulness ?
  • Cette expression anglophone signifie méditation de pleine conscience. C’est un terme que vous avez probablement lu ou entendu car la pratique à le vent ne poupe. Ces bienfaits ne sont plus à prouver car déjà démontrés à maintes reprises par les experts scientifiques. Cependant il n’en reste pas moins que tous ses « pouvoirs » ne nous ont pas encore été révélés de façon exhaustive.

    Sans pouvoir établir une définition universelle de ce terme, tant les pratiques peuvent être singulières et adaptatives à chacun ; nous pouvons tout de même donner une vision globale du concept. Et ce avant d’en affiner les explications sur sa pratique.

    La mindfulness, donc « pleine conscience » en français, prend son sens dans notre don inné à pouvoir se focaliser sur l’instant présent, et ceci en accueillant toujours sans jugement toutes les pensées , les émotions et autres sensations sur surviennent. C’est donc la méditation de pleine conscience qui permettra de développer cette aptitude naturelle et d’en faire un outil de bien être personnel.

    Cette caractéristique « naturelle » de cette aptitude est primordiale car cela atteste le fait que chacun d’entre nous en est doté et donc qu’il est entre les mains de n’importe quel individu de réveiller et développer cette capacité innée. Réveiller semble être un terme adéquate tout simplement parce qu’au fil des années tous avons tendance à endormir ce don, comme si la société actuelle et nos vies effrénées nous poussaient à le mettre de côté.
    Les enfants, au contraire, ont cet état de conscience naturelle ; leur attention est l’instant présent, sans calcul ni préjugés. Ils n’ont pas encore étaient brimés par les filtres et codes sociétaux qui finissent par tous plus ou moins nous manipuler, même inconsciemment.
    Ce sont des outils et exercices liés à la méditation qui vous permettront de retrouver cet état de conscience petit à petit.

    La notion de « non-jugement » est quant à elle, loin d’être un simple détail. Bine au contraire elle est absolument fondamentale. Ce ne sera pas chose aisée dans les premiers temps car nous sommes nous bien trop habitués à être en permanence dans le jugement, l’analyse et les comparaisons les expériences et les personnes.
    Tous les jugements ne sont pas à bannir, car cela permet aussi de discerner et de choisir mais prenez garde à ne pas juger de façon hâtive sans véritable réflexion fondée. Juger par « réponse automatique » est aux antipodes de la pleine conscience. Robotisation et automatisation ne peuvent correspondre à la midfulness.

    Et si nous faisions un petit point historique?
    Savez vous qui est l’auteur et créateur de ce concept?
    Il s’agit de Jon Kabat Zinn. A la fin des années 70, ce professeur de médecine investit la méditation comme une technique pour surmonter le stress, l’anxiété, les angoisses et même la douleur et la maladie. Alors il poursuivit en créant la Clinique de réduction du stress (Stress Réduction clinique) où il enseigna la MBSR (Mindfulness-Based Stress Réduction ou réduction du stress basée sur la pleine conscience).

    Non seulement Kabat Zinn à su donner une application clinique à la méditation mais il à aussi adapté au mode de vie occidental et donc permis de faire rentrer celle ci dans notre quotidien. Ainsi il à, en quelque sorte, marier deux univers jusqu’à lors disjoints, la tradition orientale, où la méditation fait partie de la culture, et les neurosciences.
    Ce mariage entre science et tradition est la clef du succès qui permis, permet et permettra aux occidentaux d’obtenir un réel outil pour comprendre et gérer au mieux leurs émotions.
    Et ce ci n’est pas un moindre détail ; lorsque l’on sait que le mal du siècle est bel et bien celui du stress et que la mindfulness permet d’agir et réguler celui ci, alors nous avons tout à y gagner. Et ce sans compter le bonus précieux qu’apporte cette méditation, à savoir l’aide à la prise de décisions, l’amélioration de l’attention et bien d’autres bienfaits sur notre santé globale.

    Mindfulness tradition ancestrale… ses origines.
    La médiation de pleine conscience prend source en la personne de Siddhartha Gautama, un chef spirituel qui vécut au VI siècle av. J.-C. Fondateur historique d’une communauté de moines errants qui il donnera plus tard naissance au bouddhisme.

    Sa propre quête à donner lieu à de nombreux enseignements et notamment celui de la mindfulness et son message : Les émotions parasitent la perception de l’Homme et l’empêchent de vivre dans l’instant présent. Par la pleine conscience (« samyag-smriti », en sanscrit, traduit par « attention juste »), il est possible d’être attentif à soi, et à sa propre expérience.
    Ayez donc à l’esprit que si cette méthode n’avait pas fait ses preuves elle n’existerait pas 27 siècles plus tard…or c’est exactement tout le contraire car plus l’on avance dans le temps plus on en parle!

  • Comment bien débuter la méditation de pleine conscience ?
  • ce sont vos premiers pas de méditant alors quelques conseils tous bons à prendre :

    -Ritualisez vous un rdv quotidien.

    -Au calme!
    (au début vous aurez besoin de créer votre bulle par la suite la pratique pourra s’étendre à d’autres environnements même bruyants mais pas au début)

    -A l’abri des regards.
    (assis, debout ou en mouvement ce sera à vous de voir mais ce moment est pour vous et non à partagé)

    -La bonne posture et position.
    (allongé il demeure le risque de vous endormir, en mouvement celui de vous éparpiller, le mieux assis. Sol, fauteuil, coussin e méditation… à votre bon vouloir et préférence)

    -Une posture de dignité
    (votre corps doit être aligné et droit, tout du moins le dos, ce moment pour vous doit se faire dans l’amour pour vous même et donc amour pour soi même rime avec dignité et respect de soi)

    -Les yeux fermés
    (pour permettre une meilleure écoute de vous même et de votre corps)

    -Soyez curieux!
    (Vivre simplement ce qui se présente, comme ça se présente ; sans chercher à atteindre un état particulier ni un objectif de performance. Vivez simplement l’instant présent, en ayant l’esprit ouvert de tout ce qui vous parvient.)

    -Etre ouvert
    (cela signifie laisser venir tout ce qui vous arrive, accueillez sans juger)

    -méditaion et relaxation…fausses jumelles!
    (Aucune recherche de faire le vide de ses pensées au contraire toutes sont accueillies sans être chassées. Ce rdv s’opère de vous à vous et vos pensées sont multiples )
    En cela nous ne pouvons dire que ce soit identique à une technique purement de relaxation.

  • Comment méditer à la maison et au travail ?
  • Parce que cela est possible quelques conseils pour que méditation est vie contemporaine puissent faire bonnes alliées .

    Le bon moment.
    A la maison :
    Puisque 10 minutes suffisent au quotidien il va falloir les trouver sans vous laissez mener par le bout du nez par vos taches quotidiennes familiales et de votre foyer.

    Soir ou matin c’est à vous de trouver le bon moment , le votre. Selon vos impératifs, et l’agencement de votre emploi du temps quotidien.
    Toutes fois le matin cela sera plus profitable pour appréhender une bonne journée quant au soit plus facilement pour gommer les tensions de la journées passée.
    A vous de ressentir quel est votre besoin primordial.
    Mais soyez régulier vraiment c’est dans le quotidien et la ritualisation de ce moment que vous allez y trouver tous les bienfaits.

    Et au travail…

    Puisqu’une seule règle à suivre celle de vous écouter vous pouvez aussi pratiquer en mi journée à la pause déjeuner. Dès que vous en ressentez le besoin, prenez quelques minutes pour vous recentrer avec la mindfulness.

    Certaines entreprises proposent aussi des groupes et temps dédiés à la méditation , alors n’ayez plus peur de franchir le pas de la porte.
    Cela ne vous permettra que de mieux développer vos capacités de concentration, leadership ou encore créativité.
    C’est aussi un moyen de prévention, un outil qui permettrait de prévenir les risques de stress croissant, anxiétés multiples et burn out …trop souvent rencontrés dans tant d’entreprises. (si ce n’est toutes!)

    Si aucun temps n’est aménagé ainsi dans votre travail peut être vous est il possible d’arriver plus tôt que vos collègues et pratiquer dans ce laps de temps?
    Dans votre voiture aussi cela est possible, à la belle saison un parc tout proche, une salle de réunion souvent vide…les solutions sont multiples et adaptables à chacun.
    Votre lieu trouver, ce moment sera pour vous, de vous à vous. Bien ancrer vos pieds au sol, les yeux de préférence fermés focalisez vous sur votre respiration. L’air entrant et sortant à chaque inspiration et expiration, votre colonne d’air et toutes vos sensations. En vous concentrant uniquement sur cela le tumulte de votre mental va se mettre en veille afin de vous permettre de vous ressourcez pleinement.

    Vous en avez tant entendu parler de cette fameuse méditation, vous vous posiez tant de questions sur sa pratique, et vous vous sentiez comme attirés et apeurés à la fois…
    Désormais soyez rassurés puisqu’il semblerait que vous en possession de toutes les clefs pour débuter et partir à la recherche de vous même.
    Soyez simples et constants. Rien de bien compliqué en soi , même si cette simplicité vous emmènera sur le chemin de cohérence et harmonie avec vous même. Alors vraiment soyez rassurés et de ce pas partez à la quête de cet état hors du temps qui ne sera que trésor de vos jours à venir.

    Elodie Serré (Art-thérapeute / Olfacto-Aroma thérapeute)

    article précédent
    article suivant
    Copyright 2020